Le dispositif des Enfants de Familles en situation de Demande d’Asile


 

Créé en 1998, ce dispositif s’adresse aux enfants et jeunes résidant au CADA [Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile] de Royat. C’est un accompagnement collectif : un groupe de 4 étudiants intervient chaque mercredi après-midi auprès d’un groupe de 14 enfants âgés de 6 à 14 ans, dans une des salles d’animation du Centre. Le groupe est particulièrement composé de fratries.

 

L’aspect collectif de cette action répond au grand nombre d’enfants et jeunes repérés, et pour lesquels l’afev ne pourrait mettre à disposition un accompagnement individualisé.

 

L’accompagnement proposé

Le principe des accompagnements reste le même que pour le dispositif classique : répondre à la curiosité naturelle des enfants pour les apprentissages, et amener des formes d’ouvertures culturelles.

Cela étant, l’accent est particulièrement mis sur l’apprentissage de la langue et des codes culturels, permettant aux jeunes de trouver rapidement quelques repères. Les projets d’expressions artistiques sont également les bienvenus. Pour l’année 2016 – 2017, les murs de la salle d’animation se montrent disponibles à toute initiative !

S’il ne fallait retenir qu’une seule chose de ce dispositif : la richesse de la rencontre interculturelle entre enfants et étudiants ! Une conclusion que nous pouvons de toutes façons tirer de toutes les rencontres qui sont vécues à l’afev.

 

La salle d’animation au sein du CADA                                                                                                         Projet photo/expression réalisé en 2015

salle-efda-afevSalle d'activité CE CLER

Le beurre et l'argent du beurre

« Avoir le beurre et l’argent du beurre »

 

 

 

 

 

Les étudiants

Les étudiants intervenant au sein de ce dispositif sont en partie issus du master de la filière Français Langue Etrangère (FLE) de l’Université Blaise Pascal. Ces étudiants FLE réalisent un stage filé à l’afev, via un conventionnement avec leur université. D’autres étudiants maîtrisant une langue étrangère ou simplement motivés par l’aspect linguistique de l’accompagnement viennent compléter ce groupe. La dynamique collective sur la préparation des séances est une des forces de ce dispositif.

 

Situation des familles

Les familles de ces jeunes sont donc dans un processus de demande d’asile. Cette situation signe une arrivée fragile sur le territoire, marquée par un voyage périlleux, difficile. La reconnaissance de leur situation se fera à travers de nombreuses démarches administratives, et n’aboutira pas nécessairement à une autorisation de résider sur le sol français.

Malgré tout, les enfants et jeunes du CADA ont un espace de vie agréable, et sont scolarisés comme tout enfant clermontois. Les établissements partenaires sont l’école Jules Ferry de Royat et le collège Albert Camus de Clermont-Ferrand.